Comment aider votre ado à (re)trouver du sens pour avancer ?

Trouver du sens pour Ado - Espace Impulsion

J’accompagne régulièrement des adolescents qui sont essoufflés, et n’arrivent plus à avancer. L’environnement scolaire dans lequel ils évoluent, ne les épanouit pas, ils ne trouvent pas de sens à ce qu’ils font, et ont perdu toute envie.

Quel dommage de voir cet essoufflement aussi jeune! Ils devraient pourtant encore être remplis de rêves, car c’est bien grâce à eux que nous avançons et sommes propulsés à créer notre avenir !

Cependant, je comprends que ces jeunes soient essoufflés. Pour information, l’école est adaptée pour uniquement 20% des élèves ! Et oui, nous retrouvons ceux qui vont trop vite, ceux qui vont trop lentement, ceux qui ne tiennent pas assis, ceux qui sont créatifs, ceux qui sont dys …. Lorsque je partage cette indication aux jeunes que j’accompagne, ils sont soulagés. Ils comprennent qu’ils ne sont pas seuls face à ce mal être.

Cependant un bon nombre d’élèves arrive à s’adapter et avancer tout de même ! Pour certains, à force d’évoluer dans une zone d’inconfort depuis trop longtemps, ils n’ont plus d’énergie. Cette situation les mène à l’épuisement.

 

Alors comment les aider à retrouver de l’espoir et du sens pour avancer ?

Différentes solutions peuvent être appropriées. Tous singuliers, il faut trouver la pratique adaptée à chacun.

Ce qu’ils ont tout de même en commun : besoin de trouver du Sens à leurs actions, et retrouver leur propre aspiration.

En effet, pour avancer il est nécessaire d’avoir des rêves. Lorsque ces jeunes arrivent dans mon espace, ils n’en ont plus, ils n’y croient plus.

Quelle en est la raison : plus d’espoir. Des paroles négatives ont pu leur couper les ailes. Ils peuvent se sentir nuls et ne croient plus en eux. Et pourtant ce sont des jeunes brillants ! Ils ont développé de très belles compétences que l’école n’évalue pas toujours : la créativité, la débrouillardise, l’agilité, le contact humain, la vision, l’originalité, la flexibilité

 

Pour leur redonner l’envie, voici quelques pratiques :

1 – Reconnaître qu’ils sont épuisés

Etre présent, les écouter, et reconnaître qu’ils sont abattus. Lorsqu’ils se sentent compris, c’est un vrai soulagement pour eux.

2 – Reconsidérer la situation

En tout premier lieu, l’idéal est d’être le plus neutre, avec le moins d’affect possible, et porter un nouveau regard sur la situation.

Voici quelques questions qui peuvent correspondre à cette pratique :

  • Qu’est ce qu’il y a de positif dans cette situation ?
  • Que sais tu déjà faire ?
  • Quelles compétences as-tu déjà développé ?

Cette phase permet de reprendre confiance en soi.

3 – S’autoriser à rêver, à se connecter à ses propres envies.

Cet exercice peut être complexe. Guidés depuis leur enfance, ils ont du mal à sortir du cadre. Voici encore quelques questions pour les aider :

Si tu avais une baguette magique, sans aucune contrainte, et avec tous les pouvoirs :

  • Qu’est ce que tu ferais ?
  • Quel serait ton idéal ?

Là, il est intéressant de passer du temps pour l’autoriser à rêver, à oser dire ce qui l’anime vraiment. Revenir à des envies qu’il avait enfant, et s’inspirer de ces points.

  • Qu’est ce qu’il fait que tu as laissé tombé ces envies ?
  • Parmi toutes ces envies, quels sont leurs points communs ?
  • Qu’est ce que tu pourrais garder dans ces points communs ?
  • Et si tu assemblais plusieurs idées, qu’est ce qu’il se passerait ?

Il est important de fonctionner en « et/et » au lieu du « ou/ou ». Cela permet encore une fois de tout s’autoriser.

Cette phase est clé, elle permet de retrouver de l’espoir. Elle peut se faire sur plusieurs jours, pour prendre du recul et s’autoriser à voir plus grand.

 

4 – Commencer à déceler des envies par le biais de 4 questions :

  • Toi, qu’est ce que tu veux vraiment ?
  • Qu’est ce qui t’en empêche ?
  • De quoi aurais-tu besoin pour détourner cet obstacle ? (Reformuler l’empêchement)
  • Qu’est ce qu’il se passerait si tu le faisais ?

 

Quand l’adolescent regarde sa situation sous un nouvel angle par le biais notamment de ces questions dynamisantes, il retrouve espoir, et perçoit le Sens de ses actions.

L’étape d’après est de savoir comment avancer :

  • Le cursus actuel dans lequel le jeune évolue est il finalement approprié ou bien est il nécessaire de se pencher sur d’autres options ?

Si le cursus actuel ne correspond définitivement pas, il est intéressant d’explorer d’autres filières (technique, professionnelle, apprentissage), même si elles ne sont pas « reconnues » par la société. L’important est que l’adolescent(e) se sente bien, et qu’il/elle avance grâce à ses propres aspirations.

 

Pour étudier ces nouvelles pistes, il est essentiel de le faire en lien avec la personnalité du jeune adulte. Dernièrement j’ai accompagné un jeune qui a démarré une filière pro en métallurgie alors que ce domaine ne le portait absolument pas. La filière professionnelle correspondait à son mode d’apprentissage, mais nous avons pu constater que par rapport à son profil de personnalité, le secteur de la communication était beaucoup plus approprié pour lui.

 

Pour retrouver du sens à ses actions et avancer, il est donc important de mieux se connaître et s’autoriser à y croire.

 


ESPACE IMPULSION

Espace Impulsion accompagne les 14/25 ans à découvrir leur personnalité, prendre confiance en eux, et entreprendre positivement leur avenir.

À travers des ateliers, des échanges, et des questions dynamisantes, Espace Impulsion, guide les jeunes adultes à déceler leurs talents, comprendre leurs clés de motivation, et découvrir les liens avec leurs valeurs profondes. Cet accompagnement leur permet donc d’appréhender positivement et plus sereinement leurs choix d’orientation en les menant dans l’action.