Comment l’échec mène à la réussite ?

echec-succes

Qu’est ce que l’echec ?

Le mot « Echec » est synonyme d’insuccès, de défaite pour nous les occidentaux. Pourtant, si vous observez bien, les personnes qui se servent de leur échec, sont des personnes qui réussissent.

Lors de mes ateliers, je fais régulièrement prendre conscience aux jeunes que j’accompagne que le mot échec n’est pas nécessaire dans la langue française, c’est un mot limitatif. Très rapidement, ils arrivent à le remplacer par des mots dynamisants comme « apprendre » ou « expérience ».

La citation de Nelson Mandela illustre très bien ce propos :

” Je ne perd jamais, soit je gagne soit j’apprends”.

La force de l’échec

A partir de là, la perception de l’échec n’est plus la même. Le regard a changé, l’analyse peut commencer pour avancer et se permettre la réussite. Utilisons les échecs pour rebondir, et progresser.

En effet, lors d’un échec, il est important de :

  • ne pas s’identifier à son échec (ce que j’ai fait, n’est pas ce que je suis : j’ai raté, je ne suis pas un raté)
  • se poser, accepter, et prendre le temps de se questionner : “un échec questionné est souvent plus riche qu’un succès non questionné”*

Egalement un échec est parfois nécessaire pour nous faire comprendre que l’on ne va pas dans la bonne direction : d’où l’importance de prendre du recul, et analyser nos actions, nos ressentis, nos réels désirs.

 

Toute personne qui a réussi est d’abord passée par l’échec. Vous pouvez donner ces exemples concrets à vos ados lors de vos échanges sur le sujet :

Steve JOBS licencié d’Apple qu’il avait crée pour revenir 10 ans plus tard avec la réussite professionnelle qu’on lui connaît,

Michael Jordan, star planétaire du Basket n’a pas été retenu dans son équipe de Lycée à l’âge de 15 ans car jugé trop petit.

“Ceux qui ont échoué très tôt ont eu le loisir de comprendre plus vite la vertu de leurs échecs”*.

En effet, un jeune qui échoue pendant son apprentissage scolaire, développera plus facilement la ténacité, qu’une personne qui réussit sans encombre. Cette dernière aura peut être plus de mal lorsqu’elle entrera dans le monde professionnel, si elle subit un accroc.

 

La vision de l’échec face à la réussite

“l’échec est le fondement de la réussite ” Lao Tseu

Nous oublions si souvent que le succès a un coût, que la réussite n’est jamais une succession de succès. La réussite, sur le long terme, est toujours une succession d’échecs et de succès.

Il est important de porter une autre vision sur l’échec pour faire prendre conscience aussi aux adolescents que la réussite ne repose pas que sur le “pilier” scolaire ou professionnel, mais sur beaucoup d’autres (associatif, vie sociale, vie amoureuse, vie familiale, sport, santé,…..) afin de relativiser l’ “échec” du moment.

En revanche ne pas avancer par peur (pour cause d’être tétanisé), les privera toujours de la victoire !

En effet, 100% des personnes qui ont réussi sont un jour passées à l’action !

 

* “Les vertus de l’échec” de Charles Pepin