Comment gérer le stress scolaire des ados

 

Stress Scolaire

A peine rentrés, et certains lycéens et étudiants sont déjà pris dans la tourmente de la pression scolaire. En un mois, j’ai rencontré 3 jeunes qui se questionnent sur leur projet d’orientation dû au stress scolaire.

Qu’est ce que le stress scolaire

Selon Ang et Huan (2006), le stress scolaire correspond a un état de stress chronique présent chez les élèves qui :

  • se sont fixés des buts inatteignables,
  • ou perçoivent les attentes de leur entourage vis-à-vis d’eux, au dessus de l’estime de leurs capacités

Emploi du temps, classes surchargées, transports, exigence parentale peuvent être ressentis comme source de stress scolaire. Egalement la concurrence, la compétition, le sentiment de ne pas y arriver, d’être « nuls », de ne pas répondre aux attentes des parents développent angoisse, découragement et fatigue récurrente chez les élèves. Tous ne sont pas « câblés » de la même manière face à ce stress. Certains avancent facilement, d’autres développent un vrai mal être.

Tant que le stress est soutenable et stimule l’élève, celui-ci lui permet de développer des stratégies d’adaptation, ce qui reste positif pour lui. Nous parlons de stress scolaire quand le niveau de sollicitation est constant, et ingérable pour l’élève.

 

Quel comportement face au stress scolaire

  1. Prendre le temps d’écouter : l’écoute permet de soulager un adolescent. Se sentir considéré, compris et entendu permet de gérer 50% du mal être. Si vous, en tant que parent, n’avez pas le temps, car vous aussi trop pris par votre quotidien, faîtes appel à une aide extérieure.
  2. Accueillir l’émotion de votre enfant : il est important de reconnaître ce mal être et de le prendre en compte. Le corps peut également parler et développer des symptômes tels que maux de ventre, mal de dos, ou encore sommeil difficile.
  3. Développer la confiance de votre enfant : plus votre enfant aura un bonne estime de lui, moins il subira le système scolaire. La confiance en soi fait partie des outils pour faire face à cette problématique – cf article d’Espace Impulsion : Estime de soi et confiance en soi
  4. Apprendre à se relaxer, à prendre du recul : à travers des activités sportives, artistiques. Même si votre jeune a énormément de travail, il doit impérativement se garder un temps pour bouger, mettre son corps en mouvement, et sortir l’esprit de son quotidien. Il sera beaucoup plus efficace et moins stressé à prendre un temps précis pour faire autre chose. Son activité l’inspirera, lui permettra d’avoir une autre vision. Il est également intéressant pour se relaxer, de s’initier à la méditation. Plusieurs études ont démontré que la méditation permettait de mieux gérer ses actions, son temps, ses prises de décision. La méditation est à la portée de tous, voici un lien notamment pour les ados : “la méditation pour les 15/25 ans
  5. Enfin, il est nécessaire de vérifier que l’environnement de l’école est approprié à votre enfant. Encore une fois, ils sont tous différents. Un établissement peut tout à faire correspondre à un de vos enfants, mais pas à l’autre.