Comment utiliser les mots positifs et dynamisants pour développer la confiance de vos adolescents ?

utiliser-mots-dynamisants

Les mots positifs

Les mots portent ou les mots enferment. Avez vous déjà remarqué cela ?

Inconsciemment, nous ne mesurons pas la répercussion que nos mots peuvent avoir sur nos enfants. Prendre conscience du pouvoir que procurent les mots que nous utilisons auprès de nos adolescents ou étudiants permet d’optimiser notre communication et aussi de décupler leur énergie.

Négatifs, les mots sont source d’affaiblissement.

Positifs, les mots mettent nos enfants en action.

L’impact des mots

L’impact de substituer un seul mot lorsque l’on communique avec nos enfants est saisissant. Ce seul mot change aussitôt leur ressenti, leur état d’esprit, leur réaction, et souvent par la suite leur comportement. Raison pour laquelle nous devons être conscients des conséquences possibles de certaines de nos réflexions inappropriées !

Lorsque impatient nous pouvons laisser échapper « Que tu es bête ! » ou « Quel maladroit ! », remarques qui peuvent affaiblir l’estime de soi de notre enfant, nous pouvons le remplacer par « Ta conduite commence à m’irriter un peu, nous devrions en discuter ». À travers cette phrase de substitution, nous exprimons notre réel ressenti à notre enfant. A ce moment là, nous remettons en cause uniquement son comportement, c’est à dire quelque chose qui peut changer, et non sa personnalité. Cette remarque ne touche pas la confiance qu’il a en lui.

La plupart des croyances tiennent à un mot et peuvent aussi être modifié par un mot. À nous d’être en garde et modifier nos pratiques pour éviter dès que possible de transmettre des croyances limitantes à nos enfants. Pour développer la confiance de nos jeunes adultes, il est nécessaire de saisir le pouvoir qu’ont les mots sur eux. Et donc de savoir opter pour des mots positifs, pertinents et dynamisants lorsque nous leur parlons. Bien appropriés, les mots sont de vrais leviers de motivation.

Exemples de mots positifs et dynamisants

Pour aller plus loin, vous pouvez découvrir 5 exemples (à étoffer par vos soins), de mots limitatifs* avec une proposition de mots dynamisants leurs correspondant :

  • INQUIET transformé en PREOCCUPE : « Inquiet » peut donner l’impression à votre adolescent ou étudiant que vous n’avez pas confiance en ses capacités
  • STRESSE transformé en OCCUPE : « Je suis stressé par les choix de mon ado » à la place « Mon esprit est occupé par les choix de mon ado »
  • DEPASSE transformé en MIS AU DEFI : « Je suis dépassé par les événements » à la place « Je suis mis au défi »
  • JE DETESTE transformé en JE PREFERE : « Je déteste quand ta chambre n’est pas rangée », à la place « Je préfère quand ta chambre est rangée »
  • ECHEC transformé en J’APPRENDS : Tel la citation de Nelson Mandela « Je ne perds (n’échoue) jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. »

À vous donc d’identifier les mots limitatifs que vous utilisez et de les transformer en mots dynamisants lors de vos échanges avec vos enfants. Ces derniers peuvent également apprendre à changer leur vocabulaire. En effet, lors de mes ateliers “Développe la confiance en toi” nous travaillons bien évidemment dessus. Le juste mot est une action vraiment accessible et simple à appliquer. Dès la première mise en pratique, vous améliorez la qualité de votre communication et votre ressenti.

Le passé n’est pas le futur ! Rien n’est jamais trop tard : à vous d’adopter cet outil tout simple, de mettre en pratique et de renforcer par conséquence la confiance de vos adolescents et étudiants !

* « l’éveil de votre puissance intérieure » de Tony Robbins